En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA logo Inra FN3PT Fédération Nationale des Producteurs de Plant de Pomme de Terre

UMT Innoplant

La résistance génétique multi-bioagresseurs : critère de différenciation dans la gamme variétale

Symptômes de mildiou du feuillage
Evaluation de la sensibilité variétale à la pourriture molle sur demi-tubercules
Evaluation de la sensibilité variétale à la pourriture molle sur tiges

Dans ce volet nous cherchons à renforcer des programmes initiés auparavant par l’UMR Igepp en propre, ou en collaboration avec les obtenteurs pour combiner la résistance génétique face à différents bioagresseurs. Pour cela nous avons besoin de développer les projets conduisant à :

  • L’utilisation d’outils moléculaires pour caractériser des locus de résistance ou des géniteurs porteurs de résistance.
  • Réévaluation de résistances face à des nouvelles souches de pathogènes

L’utilisation d’outils moléculaires pour caractériser des locus de résistance ou des géniteurs porteurs de résistance

Des marqueurs moléculaires sont déjà utilisables pour détecter des facteurs de résistance à certains pathogènes, grâce à des travaux développés antérieurement dans le cadre de projets nationaux ou européens.

Nous cherchons en particulier à caractériser des géniteurs multi résistants c'est-à-dire combinant les résistances suivantes:

  • virus PVY et nématode Globodera pallida (Gpa),
  • mildiou du feuillage et Gpa,
  • nématodes Meloidogyne incognita et Gpa.

Des marqueurs supplémentaires pour le locus Mh de résistance à Meloidogyne incognita et le gène Rysto de résistance au virus PVY devraient également être recherchés.

marqueur ADN sur gel d’agarose

Révélation d’un marqueur ADN sur gel d’agarose

Réévaluation de résistances face à des nouvelles souches de pathogènes

Les populations de certains pathogènes comme les bactéries responsables de la jambe noire et des pourritures molles, ou encore Phytophthora infestans agent du mildiou du feuillage, ont subi des évolutions importantes (émergence de nouvelles espèces, évolution des souches).

Nous cherchons à déterminer si les facteurs de résistance à Pectobacterium atrosepticum présents dans le matériel mis à disposition des obtenteurs par l’Inra sont efficaces face aux autres espèces de bactéries pectinolytiques des genres Pectobacterium et Dickeya répertoriées en végétation (P. carotovorum, D. dianthicola,et « Dickeya solani »). A travers certaines expérimentations nous évaluerons également la durabilité de certaines sources de résistance au mildiou.

Face au cortège diversifié d’espèces de bactéries pectinolytiques, les résistances tiennent bon !

Les études de diversité de populations conduites sur les bactéries responsables des symptômes de pourritures molles et de jambe noire ont permis...
Lire la suite
logo EAPR/Eucarpia  2015 Vico Equense

Les travaux de l’axe variétal d’InnoPlant présentés en Italie à l'EAPR

Un poster présentant les travaux réalisés dans le cadre du volet variétal d’InnoPlant a été présenté par M.C. Kerlan lors 18th joint...
Lire la suite